La gestion des déchets résiduels

Les Aveyronnais produisent annuellement 282 kg de déchets ménagers par personne (hors apports en déchèterie). Sur ces 282 kg, 230 kg n’ont pas pu être recyclés, compostés ou valorisés. On les appelle alors les déchets résiduels ou déchets ultimes.
Ils forment l’essentiel de nos poubelles et sont collectés par les collectivités de proximité (SMICTOM, Communautés de Communes ou encore d’Agglomération).

Que deviennent nos déchets résiduels ?

Conformément au Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PPGDND), les déchets résiduels aveyronnais sont enfouis dans des installations de stockage répondant aux normes environnementales en vigueur.

En 2001, l’Aveyron comptait 143 décharges. Cependant, la plupart de ces installations devenues obsolètes, les collectivités exploitant ces installations, ont du procéder à leur réhabilitation, c'est-à-dire à leur fermeture après réalisation de travaux destinés à protéger le milieu naturel.

Avec la fermeture successive de ces anciennes décharges, les collectivités s’appuient aujourd’hui sur le SYDOM Aveyron pour gérer l’élimination de leurs déchets ménagers résiduels. 

Pour cela, le SYDOM s’appuie sur 2 installations :

Carte du traitement des déchets résiduels et des stations de transit

L’éloignement parfois important des zones de collecte vers ces sites d’élimination, a poussé le SYDOM à mettre en place un schéma départemental de 9 plateformes de regroupement de déchets appelées stations de transit et dont l’objectif est de regrouper provisoirement dans des caissons ou en semi remorque, les déchets avant leur départ vers un site d’élimination. La création de ces stations est indispensable au SYDOM pour maîtriser les coûts mais aussi pour limiter les impacts environnementaux liés au transport de ces déchets.

Déchets résiduels

Pour connaître la collectivité en charge de la collecte de vos déchets résiduels, cliquez ici.