Mieux choisir, moins jeter

Le meilleur déchet étant celui que l'on ne produit pas, il nous appartient, en tant que consommateur et donc producteur de déchets, de nous interroger et modifier nos comportements pour limiter notre quantité de déchets.

Campagne sur le gaspillage alimentaire

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Aujourd’hui, près de 50 % d’aliments sains sont gaspillés chaque année dans l’Union Européenne par les ménages, les supermarchés, les restaurants, la chaîne alimentaire. Terrible paradoxe, quand 79 millions d’Européens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité !

Face à ce constat, le parlement européen a décrété 2014, année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire en multipliant les campagnes de sensibilisation et d’éducation alimentaire, en réformant l’étiquetage et les emballages des produits et en promouvant la redistribution des invendus aux plus démunis. L’objectif est de réduire de moitié le gaspillage d’ici 2025.

En France, un pacte de lutte contre le gaspillage a été signé avec les acteurs de la chaîne alimentaire et le 16 octobre est devenue journée nationale de lutte contre le gaspillage.

Le gaspillage alimentaire c'est aussi un gaspillage d'argent : tous les produits que je jette, je les ai payés avant, sans compter après les coûts de collecte et de traitement des déchets.

En achetant malin, en conservant bien mes aliments, en cuisinant astucieusement, je peux éviter de jeter des aliments et je fais de vraies économies ! Et en plus en limitant le gaspillage alimentaire, je peux réduire mes déchets de 20 kg par an. En effet, chaque Français jette en moyenne 7kg d'aliments encore emballés auxquels il faut ajouter encore 13 kg de restes de repas, fruits et légumes abimés, pain non consommé...

Consommer malin

Tous les produits de consommation ont des impacts sur l’environnement.
Tout produit a besoin de matières premières et d’énergie pour être fabriqué. Tout produit doit être emballé et transporté. Même s’il est plusieurs fois recyclé, tout produit ou emballage deviendra un jour un déchet.
Mais certains d’entre eux, les éco-produits, sont plus respectueux de l’environnement que d’autres, avec des qualités identiques.

Chaque consommateur détient le pouvoir d'acheter ou de ne pas acheter les produits qui lui sont proposés, en fonction de ses besoins et de son mode de vie. Il est possible de limiter ses impacts sur l’environnement en sélectionnant des éco-produits, en utilisant mieux ses produits et enfin, en triant ses emballages et ses produits usagés pour qu’ils soient valorisés.

Comment acheter malin ?

  • Avant de partir faire mes courses, je prépare ma liste en regardant ce qu'il reste dans mon réfrigérateur et dans mes placards : cela m'évitera de racheter la même chose. Et je planifie si possible les repas de la semaine.
  • Une fois dans le magasin, je suis vigilant sur les dates de péremption et je fais mes achats dans le bon ordre... c'est à dire en finissant mes courses par le frais et le surgelé.
  • Si je reçois, j'achète les quantités qui correspondent au nombre de mes invités et je prépare plutôt des plats qui peuvent encore être consommés le lendemain.

Comment bien conserver mes aliments ?

  • Je respecte le mode de conservation indiqué sur les emballages.
  • Je regarde les dates limites de consommation et je range devant ou au-dessus les aliments qui doivent être consommés le plus rapidement.
  • Dans le réfrigérateur, je range les produits à la bonne place en fonction des zones de fraîcheur, je les mets dans des boites fermées pour mieux les conserver et je nettoie régulièrement mon frigo pour éviter la prolifération des bactéries.
  • Je pense à congeler les aliments pour allonger leur durée de vie mais attention je ne congèle pas des aliments déjà périmés ou trop proches de la date limite de consommation.
    Dans la corbeille de fruits, j'enlève ceux qui sont abîmés : les fruits pourris contaminent ceux qui sont sains.

Bien ranger son frigo

Comment cuisiner astucieusement ?

  • Je cuisine des quantités adaptées au nombre de personnes à table.
  • Je regarde la durée de vie des produits que j'ai en stock : j'utilise en priorité les produits entamés et dont la date limite de consommation est la plus proche.
  • Je respecte les dosages indiqués sur les recettes et à cette fin j'utilise les instruments appropriés : verre doseur, balance, cuillères à soupe ou à dessert...
  • J'accommode les restes en vérifiant au préalable qu'ils sont encore consommables.

La consommation responsable

Tout commence au moment de l’achat : comment reconnaître les produits qui minimisent leurs impacts sur l’environnement tout en conservant leurs performances ?

Pour acheter, un premier réflexe : lire les étiquettes. Elles peuvent vous aider.
Écolabels, labels privés, autodéclarations, etc. : à quels repères faire confiance ? Pour se retrouver dans ce labyrinthe, un petit décodage de la signalisation s’impose.

Les principaux labels et symboles européens

NF Environnement

Le label français NF environnement et l’écolabel européen :

Ces labels garantissent qu’un produit aura un impact réduit sur l’environnement, depuis sa fabrication jusqu’à son élimination. Ils attestent qu’un produit est plus respectueux de l’environnement, pour une efficacité et une performance semblable.

Labels européens

Les labels "agriculture biologique" français et européens :

Le premier logo est le label français. Le deuxième est l’ancien logo européen, que l’on trouve encore dans les rayons, et le troisième est le nouveau logo européen amené à remplacer le logo rond utilisé auparavant.

Point vert

Le Point vert

Présent sur 95 % de nos emballages, le Point vert signale que l'industriel qui a fabriqué le produit, participe financièrement à son élimination.
En échange, les entreprises apposent le point vert sur l’emballage de leurs produits. Les contributions sont ensuite reversées aux collectivités locales et servent à la mise en place de la collecte sélective des emballages des ménages, partout en France.

 Il ne signifie absolument pas que l'emballage qui le porte est recyclable.

Pour en savoir plus, téléchargez le mini guide réalisé par l'ADEME
    Comprendre les logos environnementaux sur les produits